Lundi 3 mars 1 03 /03 /Mars 15:12
Élection municipale 2008 / L’Union pour Unieux
 
 
Unieux,
le renouveau
Notre
     Votre projet pour la commune
 
            Avec mon équipe, nous avons décidé de mener cette campagne municipale au contact des Unieutaires, sur le terrain des attentes des citoyens et des projets pour notre commune. Très loin des polémiques et des attaques personnelles, nous sommes allés à la rencontre de 1 113 foyers unieutaires durant ces trois derniers mois. À l’occasion de nos visites ou par le biais de notre questionnaire, vous nous avez fait part de vos propositions pour votre quartier et pour votre ville, vous nous avez aussi dit vos critiques concernant la municipalité sortante.
 
C’est à partir de vos aspirations que nous avons bâti notre projet pour Unieux.
 
            Pour nous, le renouveau d’Unieux, c’est avant tout une autre manière de gérer la commune. Une gestion qui soit en permanence à l’écoute des citoyens, c’est ce que nous avons mis en pratique durant cette campagne. C’est une question de démocratie, c’est aussi une question d’efficacité des décisions. Les habitants sont mieux placés que quiconque pour savoir quel aménagement est nécessaire pour leur vie quotidienne, pour décider, par exemple, où placer le ralentisseur dans leur quartier, où installer le parc pour les enfants…
 
            Le renouveau d’Unieux, ce sont aussi des élus qui proposent, agissent et portent des projets pour dynamiser notre commune. Bien sûr, la situation désastreuse des finances communales que nous laissent Messieurs Doutre et Ganier ne permettra pas d’importantes dépenses d’infrastructures, tout au moins, dans les premières années du mandat. C’est pourquoi, si nous sommes élus, nous concentrerons les efforts sur l’amélioration de la vie quotidienne des Unieutaires (voirie, écoles, cadre de vie, jeunesse, personnes âgées) et la revitalisation du coeur de ville et des quartiers.
 
            Pour la clarté, nous avons souhaité prendre des engagements aussi précis et concrets que possible. Certes tout ne se fera pas en un jour, mais j’ai la ferme volonté, avec mon équipe, de bâtir avec vous une commune où il fasse bon vivre, grandir et vieillir.
 
 
Votre avis doit compter
 
            L’écoute et la participation citoyenne, nous ne faisons pas qu’en parler. Durant cette campagne, nous avons mis en pratique cette démarche en allant à votre rencontre (à ce jour nous avons visité 1 113 foyers) et en mettant à votre disposition, dès le mois de décembre, un questionnaire pour connaître votre avis. Vous êtes 397 à nous avoir déjà transmis vos réponses (1 foyer unieutaire sur 9). Voici les premiers résultats chiffrés.
 
96 % sont favorables à la mise en place de comités de quartiers.
94 % trouvent injustifiées les augmentations successives des impôts communaux.
92 % des répondants considèrent ne pas être suffisamment associés aux décisions municipales.
88 % considèrent que les équipements sportifs sont en nombre suffisant.
87 % trouvent insuffisantes les lignes de bus qui desservent Unieux.
62 % considèrent que leur quartier est bien entretenu.
58 % souhaitent l’implantation de commerces de proximité.
38 % trouvent que les animations culturelles de la municipalité sont en nombre suffisant.
16 % trouvent que les jeux pour enfants sont en nombre suffisant.
 
Notre projet pour Unieux s’appuie sur vos propositions pour une ville plus vivante, plus solidaire et plus démocratique.
 
Participer et décider à Unieux
 
Nous voulons ouvrir une ère nouvelle à Unieux, celle de la participation citoyenne aux décisions municipales. Car, depuis trop longtemps, toutes les décisions sont confisquées par quelques élus, bien souvent au détriment de l’intérêt général.
Avec des comités de quartiers disposant de réels moyens, avec des commissions municipales ouvertes aux citoyens et une démarche d’écoute permanente des Unieutaires, nous nous proposons de replacer les citoyens au coeur de la gestion municipale.
La grande diversité des associations unieutaires constitue une formidable richesse pour Unieux, nous les aiderons et les écouterons davantage.
 
Des comités de quartiers
 
                Dès le mois d’avril, nous travaillerons à la mise en place de comités de quartiers. Ouverts à tous les habitants, ils se verront attribuer, dès 2009, une part du budget investissement de la commune. Il appartiendra alors aux résidents de chaque quartier - avec l’aide des élus et des services administratifs de la commune - d’évaluer les besoins et de décider des réalisations prioritaires pour le quartier, dans les domaines de compétence de la commune.
                Les comités de quartiers seront aussi des lieux de rencontre des habitants du quartier. Ceux-ci disposeront de moyens spécifiques pour prendre des initiatives (organisation de débats, fête de quartier…). Les zones géographiques de chaque comité et les grands principes de fonctionnement feront l’objet d’une charte des comités de quartier élaborée en conseil municipal. Chaque comité aura un conseiller municipal référent.
 
Un conseil municipal qui propose et décide, une opposition reconnue
 
                Le conseil municipal est aujourd’hui relégué à une simple chambre d’enregistrement des décisions du maire et des adjoints. Nous voulons redonner toute sa place au conseil municipal qui doit être un lieu de débat et d’élaboration collective.
                L’opposition doit être respectée et reconnue. La municipalité lui donnera de réels moyens d’expression afin qu’elle puisse être entendue. Des commissions municipales pourront être co-présidées par des élus de l’opposition s’ils le souhaitent.
 
La communication municipale
 
                Les bulletins municipaux seront conçus comme des moyens d’information pratique et d’expression citoyenne et non pas comme des éléments de propagande au service de la majorité. Ils seront plus courts, plus économiques, plus réguliers et plus utiles à la population.
 
Le conseil municipal des enfants et des jeunes
 
                Le conseil municipal des enfants sera renforcé : il disposera de réels moyens pour réaliser ses propositions. Ses réflexions et propositions feront l’objet de communications régulières au conseil municipal. Nous créerons un conseil municipal des jeunes de 16 à 20 ans qui disposera, lui aussi, de moyens particuliers.
 
La vie associative
 
                Les moyens attribués aux associations seront sensiblement accrus. Nous mettrons en place un « pôle ressource » d’aide et d’accompagnement des associations. Celui-ci informera les associations des différents dispositifs d’aide (Département, Région, État, Union Européenne, Jeunesse et sports…), les aidera dans la constitution des dossiers de demande de subventions, les accompagnera dans les démarches administratives…
                Une réflexion sera menée en partenariat avec l’Office Municipal des Sports (OMS) pour faire évoluer son rôle vers un Office des Sports et des Loisirs (OSL) qui permette à toutes les associations de la commune (culturelles, caritatives, de loisirs…) d’y participer pleinement.
                À plus long terme, notre commune a besoin d’une Maison des associations et des sports comprenant lieux de travail, de réunion et d’accueil du public. Cette réalisation sera programmée en fonction de l’état réel des finances locales. Nous redynamiserons le forum des associations qui pourrait se tenir à l’issue de la semaine du sport.
 
Les sports
 
                Nous rétablirons la semaine du sport à Unieux en partenariat avec les associations sportives de la commune ainsi qu’avec les structures scolaires (UNSS, USEP…).
                Pour favoriser l’accès de tous aux sports et aux loisirs, nous instituerons des bons d’aide au paiement des licences et cotisations, pour les familles modestes, sur la base du quotient familial.
                Des initiatives multi-sports et multi-activités seront mises en place en partenariat avec les associations, de manière à permettre aux enfants de s’initier à différentes disciplines et de choisir celle(s) qui leur convien(nen)t le mieux.
                En attendant d’établir un véritable partenariat avec Firminy pour l’accès à tarif réduit à la piscine, nous rembourserons, sur présentation des tickets en mairie, la différence tarifaire entre Unieutaires et Appelous.
 
Les loisirs, la culture
 
                L’offre culturelle sera diversifiée et comprendra davantage de choix (théâtre, programmation musicale plus variée, spectacles jeunes publics…). Le quarto doit être plus et mieux utilisé ; nous étudierons les modalités de son ouverture durant les mois d’été.
 
La communauté d’agglomération, les syndicats intercommunaux
 
                Notre commune participe à de nombreuses structures intercommunales (SIDR pour la cuisine centrale, et l’enfance… ; SIVO pour l’assainissement et la culture; Saint-Étienne- Métropole pour le développement économique, les déchets, l’aménagement du territoire, les transports…).
                Ces structures sont beaucoup trop opaques pour les citoyens. Nous nous engageons à rendre compte régulièrement, dans le bulletin municipal et lors des conseils municipaux, de nos interventions dans ces instances et des décisions qui s’y prennent. C’est une question de démocratie.
                En ce qui concerne Saint-Étienne Métropole, dont Monsieur Doutre est aujourd’hui vice président, nous agirons pour une réorientation de sa politique autour des principes suivants :
                Le principe de solidarité entre les communes doit primer, il faut aider davantage les communes les plus pauvres.
                L’offre de transport doit être sensiblement développée afin de désenclaver les confins de l’agglomération.
                Les moyens doivent cesser d’être accaparés par la commune de Saint-Étienne : les contribuables d’Unieux et des autre communes ont financé la deuxième ligne de tramway stéphanoise, le Zénith, la Cité du Design, le stade Geoffroy Guichard…Il est temps que le budget communautaire bénéficie à l’ensemble de l’espace métropolitain.
 
Les finances et les impôts locaux
 
                L’ensemble de nos propositions s’inscrit dans le cadre budgétaire que permettent les finances municipales actuelles sans avoir à augmenter la part communale des impôts locaux. Dans un contexte où le pouvoir d’achat des ménages est affaibli, il nous paraît important de ne pas alourdir une pression fiscale déjà très forte. C’est pourquoi un certain nombre de réalisations, notamment d’infrastructures, ne seront réalisées qu’à moyen terme (Maison des associations et des sports, reconstruction de la halle qui jouxte le stade Buffard.
                La mauvaise gestion des finances locales par la municipalité sortante réduit la capacité d’action de notre collectivité. L’endettement d’Unieux est très élevé : l’encours de la dette s’élevait au 31/12/2006 à 1 012 euros par habitant contre 831 euros, en moyenne, pour les villes de même taille (source : Ministère des finances), soit 21 % de plus, alors même que la chaufferie bois et la médiathèque n’étaient pas encore financées. Les projets ont systématiquement surévalué les subventions réellement perçues (grand’rue, chaufferie bois, médiathèque…) les manques à percevoir ont dû et devront être pris en charge par le budget communal. Nous réaliserons d’ailleurs, au plus vite, un audit interne afin de connaître et communiquer aux Unieutaires avec précision l’état réel des finances communales.
 
Grandir à Unieux
 
On reconnaît, dit-on, la grandeur d’une civilisation au sort qu’elle réserve à ses enfants. Cet adage s’applique aussi aux communes. Les infrastructures actuelles ne répondent pas pleinement aux besoins de nos petits. C’est pourquoi l’enfance et la jeunesse seront pour nous des priorités municipales.
 
Les écoles
 
Avec nos partenaires que sont les enseignants, les personnels, les parents d’élèves, nous réaliserons, dès le mois de mai, un audit complet des équipements de chaque école (matériel pédagogique, rénovations, mobiliers…) de manière à répondre aux besoins prioritaires dès la rentrée de septembre. Nous établirons un programme pluriannuel de remise à niveau des équipements pour répondre aux exigences des programmes et aux besoins de tous les enfants (accueil des enfants souffrant de handicap, salle informatique, équipement sportif…).
            Pour l’égalité des chances, nous rétablirons l’accueil gratuit jusqu’à 17 h 30 en maternelle, ainsi que les études du premier au dernier mois de l’année scolaire pour les primaires.
            Un plan de sécurisation des abords des écoles sera réalisé. Il comprendra la mise en place d’une signalétique « zone école », l’aménagement de stationnements en nombre suffisant, la création de sens unique et/ou de ralentisseurs.
La municipalité s’impliquera davantage et avec sérieux dans les projets des écoles et nous redonnerons un rôle majeur aux conseils d’écoles (budget des écoles…).
 
Le périscolaire, la cantine
 
            Dès le mois de juin, nous réaliserons une enquête sur l’accueil périscolaire pour apporter une réponse adaptée à vos besoins dès la rentrée 2008.
            Pour réduire les inégalités, afin que nul enfant de la commune ne soit privé du repas de midi, nous instituerons des tickets à demi et à quart de tarif sur la base du quotient familial.
            En veillant à la qualité des produits (bio, fournisseurs de proximité) et des menus, la municipalité participera à la lutte pour une alimentation variée et équilibrée.
 
Les loisirs
 
            Avec le centre social notre commune dispose d’un outil formidable qu’il s’agit de renforcer et d’aider davantage. Nous étudierons avec lui les modalités d’ouverture du centre de loisirs le mercredi matin et les modalités d’accueil des moins de 4 ans. Nous renforcerons les moyens attribués pour permettre une plus grande diversification des activités proposées.
 
Une MJC pour les ados
 
            Avec les adolescents de la commune nous créerons une maison des jeunes. Il s’agit de permettre aux jeunes, accompagnés d’animateurs, de participer à la réalisation de projets collectifs et citoyens.
 
La petite enfance, les modes de garde
 
            Nous souhaitons que la crèche intercommunale prenne davantage en compte les modes de vie actuels (amplitude horaire, souplesse des temps de garde) pour répondre aux besoins des familles. Nous préserverons des places pour les familles en situation précaire (chômage, familles monoparentales…).
            Des moyens seront mis en oeuvre pour permettre l’accueil de chaque enfant quelle que soit sa particularité (handicap, problème médical, besoins alimentaires spécifiques…).
            Durant le mandat, des solutions devront être trouvées pour accroître les capacités d’accueil.
 
Un parc public et une ludothèque pour tous
 
            Dans les différents quartiers de la ville, les parcs publics seront rénovés et des jeux pour enfants plus nombreux. Dans le coeur de ville nous réaliserons un parc public arboré comprenant des jeux pour enfants selon les âges (2 à 14 ans), des bancs publics ainsi qu’un parcours de santé, un lieu convivial et vivant.
            Nous aménagerons une ludothèque ouverte à tous. Jeux éducatifs, livres, jeux de société seront à disposition de chaque enfant. Des temps collectifs seront organisés pour accueillir les jeunes enfants en garde parentale/assistante maternelle.             Un café des parents (lieu de parole) sera mis en place.
 
 
Vivre ensemble à Unieux
 
Notre commune bénéficie d’un environnement exceptionnel entre ville et nature, en bordure des Gorges de la Loire. Nous voulons préserver ce cadre de vie en mettant fin à l’urbanisation galopante et anarchique que développe la municipalité sortante. Nous voulons redonner vie au coeur de ville et aux quartiers, nous n’acceptons pas la cité dortoir que prépare jour après jour la municipalité Doutre
.
Le coeur de ville
 
            Il faut rompre avec l’urbanisation galopante en libérant des espaces de vie, des zones arborées, en donnant toute leur place aux piétons et aux cyclistes.
            Nous voulons redynamiser le coeur de ville en offrant des zones de stationnement en plus grand nombre, en développant le commerce local. Pour cela nous userons du droit de préemption dont bénéficie la municipalité pour acquérir des pas de porte et installer des commerces au moyen de location-vente.
            Nous ferons du coeur de ville un lieu où l’on ait envie de se promener. Plutôt que rebâtir immédiatement après chaque destruction de bâtiments anciens, nous réaliserons des espaces de stationnement et des espaces verts. Nous réaliserons un grand parc public arboré (derrière le stade Paul Buffard) avec bancs, jeux pour enfants et parcours santé. Nous agirons pour installer un marché, place du Vigneron, le samedi matin.
 
Des animations plus nombreuses
 
            Pour redonner vie au coeur de ville et aux quartiers, nous susciterons des animations populaires plus nombreuses : vide-grenier dans toute la ville, fête de la musique, fête du sport, carnaval… Avec les commerçants, les comités de quartier, les écoles, les associations nous mènerons une réflexion collective pour programmer des animations régulières.
 
Les quartiers
 
            Notre commune comprend des quartiers marqués par une forte identité : Sampicot, le Val-Ronzière, le Bourg, le Vigneron, la Croix de Marlet… Il faut permettre à leurs habitants de s’y épanouir, d’y vivre bien. Nous veillerons à leur entretien, au maintien et au développement des commerces de proximité. Nous rénoverons ou créerons des petits parcs publics aménagés (jeux pour enfants, bancs, promenade). Les quartiers sont aujourd’hui trop enclavés, pour y remédier, nous agirons à Saint-Étienne-Métropole pour le développement de l’offre de transport. Celle-ci devra permettre de relier les quartiers au coeur de ville et les quartiers entre eux.
 
Les transports, la voirie
 
            La voirie doit être rénovée et adaptée pour laisser plus de place aux piétons et aux cyclistes. Nous étudierons la possibilité de créer une coulée verte reliant les quartiers, nous engagerons le réaménagement des berges de l’Ondaine pour y accueillir piste cyclable et chemin piétonnier. Nous agirons pour le développement des transports collectifs : des fréquences de passage plus large des lignes existantes (ligne 2 et 21), une amplitude horaire plus importante, en particulier le soir et une cohésion avec les horaires des TER.
            Nous interviendrons auprès de Saint-Étienne-Métropole pour la mise en place d’un ramassage scolaire pour le collège desservant les quartiers de la Croix de Marlet, du Plateau, de Raboin et du Val-Ronzière.
 
L’aménagement du territoire
 
            L’équipe de Messieurs Doutre et Ganier a transformé la mairie en véritable promoteur immobilier (lotissement du Grillet I, du Grillet II, du pré d’Aumont…) : nous mettrons fin à cette dérive. Nous stopperons l’urbanisation galopante qui mite notre poumon vert.
            Nous limiterons les constructions nouvelles et privilégierons l’accession à la propriété des foyers unieutaires modestes. Avec les habitants d’Unieux, nous voulons définir un schéma d’aménagement du territoire de notre commune. À moyen et long terme, il devra identifier les zones à préserver, les zones à bâtir ou à aménager.
            Avec les associations locales de marche à pied et les marcheurs individuels volontaires, nous réaliserons un balisage des sentiers communaux équipés d’aires de repos ainsi qu’un guide des promenades à Unieux. Nous souhaitons valoriser le Pertuiset en développant une offre sportive et touristique respectueuse de ce site magnifique.
 
Le développement durable
 
            Nous dresserons un bilan énergétique complet des infrastructures communales pour améliorer progressivement l’isolation de celles-ci. Nous étudierons les possibilités d’implantation de panneaux photovoltaïques sur les bâtiments publics (écoles, gymnases,…) afin d’inscrire réellement notre commune dans le développement durable. Pour inciter les habitants de la commune à contribuer à la préservation de l’environnement, nous subventionnerons les ménages qui s’équipent de panneaux photovoltaïques et de récupérateurs d’eau. Nous mettrons en place une collecte des déchets verts.
 
Unieux pour tous
 
Dans notre commune, l’emploi est en voie d’extinction. En seulement 4 ans, 25 % des commerces et artisans ont fermé leur porte (Chiffres de la Chambre de Commerce et d’Industrie) et beaucoup plus encore depuis dix ans. L’emploi industriel, quant à lui, s’est quasiment éteint. Nous voulons agir avec les partenaires économiques locaux et les communes voisines pour redonner un avenir à l’emploi dans la vallée de l’Ondaine.Nous accompagnerons davantage nos aînés, agirons pour l’amélioration de l’habitat et lutterons contre les discriminations.
 
Développer le commerce et l’artisanat local
 
            Nous userons du droit de préemption pour permettre l’installation de nouveaux commerçants et artisans dans le coeur de ville et les quartiers. Nous créerons un comité du développement du commerce et de l’artisanat local, associant commerçants, artisans et élus. Il disposera de moyens et pourra s’entourer de professionnels pour mener à bien sa mission.
 
L’emploi au cœur
 
Dans le cadre de Saint-Étienne-Métropole, qui dispose de la compétence économique, nous agirons pour le développement de l’emploi dans le sud de la vallée de l’Ondaine.
            À partir des compétences de la main d’oeuvre locale, de l’offre de formation du bassin, et du tissu industriel existant, nous proposerons la création de maisons des métiers. Celles-ci auront pour but de favoriser la création et l’installation de nouvelles entreprises en permettant les synergies entre les entreprises d’un même secteur d’activité, en facilitant les liens entre l’offre et la demande d’emploi et en établissant des ponts entre formation initiale et activité industrielle. Nous agirons en liaison avec la Maison de l’Emploi et de la Formation Loire Sud, avec les collectivités territoriales ainsi qu’avec les organisations syndicales et professionnelles.
            Pour les jeunes sortis du système scolaire, nous développerons la présence de la Mission locale dans les différents quartiers, afin de les aider dans leur recherche de stages (en France et à l’étranger)et de formations qualifiantes… et, plus largement, pour leur permettre de définir et de réaliser leur objectif professionnel.
 
Améliorer le logement social
 
            La municipalité interviendra avec les locataires auprès des bailleurs sociaux (HMF, Loire Habitat, Illiade, Logirel…) pour obtenir les rénovations nécessaires du parc de logement social de la commune. Ces rénovations devront intégrer les nouveaux besoins en matière de confort d’habitation et devront être exemplaire en matière d’éco-construction. À Saint-Étienne-Métropole, dans le cadre du Plan Local de l’Habitat, nous interviendrons pour défendre la réhabilitation des logements anciens, notamment en centre ville.
 
Pour nos aînés
 
            Nous créerons un véritable service municipal d’aide et d’accompagnement des personnes âgées. En collaboration avec les partenaires économiques et institutionnels, celui-ci agira pour l’aide au déplacement (santé, courses…). Les besoins des seniors seront mieux pris en compte dans les menus élaborés par la cuisine centrale. Un portage de livres à la maison de l’amitié sera organisé. Nous favoriserons les rencontres intergénérationnelles.
 
Une charte contre les discriminations
 
            Nous adopterons une charte contre les discriminations, notamment à l’embauche, qui touchent les personnes en raison de leur sexe, de leur origine, de leur handicap… Nous en débattrons dans les structures intercommunales, organismes professionnels et clubs (CLEO…). Enrichie de leurs apports, nous l’appliquerons pour les emplois municipaux et proposerons aux PME/ PMI/TPE et artisans de la commune de l’adopter.
Par f. mialon - Publié dans : Le Programme
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus